• GIGNAC A-T-IL UN AVENIR INTERNATIONAL ?

    Depuis cinq matchs,  APG est de nouveau le buteur irrésistible que l'on a connu dans les années 2007-2009. Gignac a-t-il mûri ?  Est-il devenu un "crack" ? Une pointure internationale ? Ou simplement est-il entrain de vivre une période féconde mais sans lendemain. Pour essayer de répondre à cette question, essayons d'analyser le parcours parfois cahotique et la personnalité controversée du joueur marseillais....

     

     

     



    GIGNAC A-T-IL UN AVENIR INTERNATIONAL ?

    Il rêvait de porter le maillot blanc, celui de l'OM, celui de son club de toujours, celui  qui le faisait rêver alors  il n'était encore qu'un gamin... Et son rêve est devenu réalité en  août 2010 . Paradoxalement, son arrivée à l'OM a coïncidé avec une baisse de rendement offensif étonnante.... voire, par certains côtés, inquiétante. Comment un joueur aussi doué et, qui plus est, promis à une carrière internationale, pouvait-il être à ce point  maladroit devant le but ?

     

    UN SEUL BUT MARQUE POUR 25 RENCONTRES !

    L'avant dernière saison de sa période toulousaine, APG avait fait trembler 26 fois les filets de ses adversaires et sa première année à l'OM se soldait par 11 réalisation coupe d'Europe incluse. Une érosion offensive évidente que Didier Deschamps (qui avait insisté pour le faire venir à Marseille) expliquait par la nécessité d'un temps d'adaptation. Mais l'année qui a suivi a été cauchemardesque pour APG : 1 seul but marqué pour 25 rencontres disputées.  Les dirigeants ont sorti  alors leur mouchoir pour essuyer leurs larmes tandis que le mécontentement s'est emparé des supporters même des plus indulgents. Sa maladresse devant le but n'avait d'égale que les quolibets et cris de colère qui s'échappaient des gradins du Vélodrome. Le transfert "du siècle" commençait à ressembler en un fiasco retentissant. 18 million d'euros pour faire venir de Toulouse un  banal attaquant de " DHR" (et encore....), c'était cher payé !!!!

    Au cours de cette saisons 2011-2012, Les dissensions se sont creusés entre Didier Deschamps et APG, et plus grave, le public a sembléit définitivement lui tourner le dos. Les huées, les sifflets et les "noms d'oiseaux" ont fusés au Stade Vélodrome. Et pourtant, APG y a cru jusqu'au bout ! Il y a chez ce joueur, un côté "Forest Gump" qui inspire le respect. Il a la Foi chevillée au coeur et au  corps malgré les vents contraires.  

     

    ON SCANDE SON NOM DANS LES TRIBUNES

    Pressé par certains dirigeants d'aller voir sous d'autres cieux si l'herbe (des pelouses) était plus verte, Gignac réaffirmait dans la presse à la fin de cette saison "horribilis" qu'il voulait continuer à porter le maillot blanc. "Je sais que je peux m'imposer à l'OM et marquer une moyenne de 17 buts annuels." Il était seul à y croire mais il a failli gagner son pari dès l'année suivante. Le départ de Deschamps et l'arrivée d'Elie Baup( plus souple, moins autoritaire) a semblé lui faire énormément de bien.  En marquant 16 buts toutes compétitions confondues lors de la saison 2012-2013 il s'est rapproché des 17 buts de moyenne qu'il avait promis. Et surtout, il a semblé mieux dans sa peau, usant les défenses adverses avec ses mensurations prométhéennes (1 M 87, 90kgs), jouant plus juste avec ses partenaires. Tant est si bien que son ancien coach "et ennemi" -Didier Deschamps devenu entre-temps entraîneur national- l'a rappelé en Equipe de France en  quelques occasions.

    Mais c'est surtout cette saison qu' APG semble être sorti des marécages de l'incertitude. Le public aussi a "retourné sa veste". S'il garde ses détracteurs, on scande son nom dans les tribunes, il est redevenu un symbole, une icône pour les jeunes supporters.

    S'il est passé complètement au travers en Ligue des Champions (et il n'est pas le seul marseillais!), en revanche en championnat, il fait parler la poudre avec déjà 9 buts à son actif pour 18 matchs joués. L'arrivée de Thauvin dans l'entre jeu lui a encore donné de l'épaisseur. Ces deux là s'entendent comme larrons en foire et les passes décisives de l'ex bastiais lui offre de nouvelles perspectives de but.

     

    LE STYLE GIGNAC

    Il y a une "griffe" Gignac, c'est incontestable. Un style qui plaît : Droit au but comme la devise de l'OM. Ce but plein d'opportunisme qu'il marque à Lyon, alors que l'OM était sous la ligne de flottaison, est l'exemple parfait du "Style Gignac" : Un long ballon qu'il récupère en contre, il lève la tête une fraction de seconde, arme son pied droit et tire comme une fusée. But. Toujours ce côté Forest Gump : il est le seul à y croire et il a raison ! contre Bordeaux, suite à un centre d'André Ayew, il se jette sur le ballon dans une forêt de jambes girondines, et marque à l'arrachée. Un goal à la Gerd Müller, un but de combattant, de renard des surfaces, un but qui ressemble à la Ville dont il porte les couleurs et dont il a fait un slogan : NE JAMAIS RENONCER. A Evian, il se positionne encore avec beaucoup d'intelligence aux 6 mètres défendus par Laquais et réceptionne de la tête  un centre de l'inévitable Thauvin qu'il expédie au fond des filets....

     

    Depuis le mois de Novembre, APG aligne les buts, 7 réalisations en 6 matchs. Il est virevoltant, pèse avec son gabarit sur les défenses en libérant des espaces, anime par son charisme fédérateur une équipe olympienne revigorée.  Il semble avoir inversé la courbe de sa destinée en réalisant un excellent parcours 2013-2014. On ne le critique plus pour son salaire mirobolant (300.000 € mensuels) mais on l'admire pour son jeu spectaculaire. Il est bien sûr trop tôt pour savoir si Gignac fera parti des heureux élus qui défendront les couleurs de l'EDF au Brésil mais sur ce qu'il démontre depuis 5 mois maintenant, on voit mal  qui pourrait l'empêcher de revêtir le maillot national. A-t-il un avenir international ? S'il continue sur ce rythme, c'est plus que certain....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     









    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :